38 TONNES

45 Tours 1978

45t 3 titres | (p)&(c) 2014 Mémoire Neuve | MN019 | 300 copies | En stock

TRACKLIST

FACE A : Fleur de zone

FACE B : Valium ou acide truc - Je t'ai donné rendez-vous


45 Tours 1981

45t 2 titres | (p)&(c) 2014 Caméléon | CAME12 | 300 copies | En stock

TRACKLIST

FACE A : Laisse-moi vivre

FACE B : Destin


HISTORIQUE

38 tonnes est un groupe franco marocain formé en 1976, originaire de la région de Chelles (Coubron, Vaires sur Marne, Lagny...). Quatre copains se rencontrent lors de répétitions avec leurs groupes respectifs. Ces répétitions ont lieu dans un local appartenant à une paroisse de Montfermeil (quartier les "Coudreaux"), prêté par le curé pour que les groupes du coin puissent jouer.

Lionel Duhaupas, les frères Mokeddem (marocains natifs de la région de Tiemcen arrivés en France en 1963) et un chanteur/guitariste d'origine réunionaise montent le groupe Maya Rock. En 1978, le chanteur/guitariste est remplacé par Jean-Jacques Berete au chant (qui aurait auparavant joué dans un groupe appelé HLM), et Gilles Sudan comme deuxième guitariste. Les répétitions se poursuivent dans une salle de Brou-Sur-Chanteraines. Seul marché pour cette location gratuite : faire un concert gratuit en fin d'année.

Les concerts s'enchaînent , beaucoup dans la région, puis à Lille, à Roubaix, en Bretagne, à Bordeaux, à Lyon... Ils enregistrent Fleur de zone et Valium ou acide truc sous la coupe d'Alain Pons dans les studios Berthier pour CBS, puis HLM stress (morceau qui ouvrait tous leurs concerts) et Dealer dans un petit studio. Il ne reste à ce jour aucune trace de ces deux bandes.

Plus tard dans l'année, ils réenregistrent Fleur de zone et Valium ou acide truc ainsi qu'un nouveau morceau Je t'ai donné rendez-vous sur un 8 pistes chez un ami, en une journée.

En 1979, l'influence musicale des deux derniers arrivants dans le groupe amène un changement. Suite au succès télévisé du dessin animé Maya l'abeille, ils troquent leur nom pour 38 tonnes, bien en vogue dans le paysage rock français de l'époque (cf Diesel, Joint de Culasse, Traction, Berline...). Ils répètent tous les soirs de semaine de 18h à 23h, ainsi que le samedi de 21h à 23h.

Ils décident d'enregistrer un 45 tours avec l'aide d'un contact de Lionel, Eric Vacheron, propriétaire du studio Magic Productions. Après un concert à Lyon , ils se rendent chez Eric à Riom dans le Puy-De-Dôme pour enregistrer les titres Laisse-moi vivre et Destin. L'enregistrement est bouclé en 2 jours, mais ils y retournent quelques temps après pour refaire quelques parties de guitares et le mixage. Le disque sort début 1981, à 300 exemplaires, vendus uniquement aux concerts. Le recto de la pochette est réalisé par Guy Bariol, dessinateur employé de CBS, et le verso par Hélène, la compagne de Lionel à l'époque, elle aussi employée de CBS.

S'ensuit un certain nombre de concerts, dont un festival de 2 jours à Aulnay-Sous-Bois avec Little Bob Story et Ocean (entre autres), plusieurs tremplins au Golf Drouot (dont un remporté), et la première fête de la musique en 1982 sur l'esplanade de la Tour Eiffel. Ils sont invités à la télévision luxembourgeoise RTL TV pour jouer en playback le morceau Destin, mais ne l'interprètent qu'à trois, les frères Mokeddem n'ayant pas été autorisés à passer la frontière. Ils enregistrent une vidéo du morceau Laisse-moi vivre pour l'Echo des Bananes, mais celle-ci ne passe pas à l'antenne car l'émission prévue pour ce numéro est dédiée aux seuls groupes de Nancy. Le 45t se trouve dans la playlist de Francis Zegut et de Max Meynier sur RTL.

Le groupe se sépare pour divergences musicales entre Lionel et Gilles, fan de Police et de Dire Straits. Les frères suivent Gilles un temps.

A noter qu'il existe sur K7 un enregistrement du groupe live dans un bar à Vaires-Sur-Marne, lieu de rassemblement de musiciens, bikers et autres chevelus de l'époque... 35 ans après, Lionel Duhaupas joue toujours et s'est installé dans le sud de la France. Aujourd'hui technicien dans une salle de concert et de répétitions à Tarbes, il a joué avec le groupe Apolooza, Chicano Blues, Sweet Papa Jones, s'est mis à la pedal-steel et au banjo, tout en accompagnant Charlie McCoy et d'autres artistes. Jean-Jacques Berete rejoint PANAM en 1983, puis WOTAN en 1984 , et devient moniteur d'auto-école en 1987. Jean-Jacques, Gilles et Amar ne sont aujourd'hui plus de ce monde. Yahia, le frère d'Amar, démarre en 1984 une carrière dans la musique raï, en accompagnant Cheb Mami, Cheb Moumen et d'autres musiciens. Il forme Rai Kum en 1987, fait de nombreux concerts et festivals, et sort un disque en 1994. On perd sa trace dans les années 2000...