RAS

RAS

45t 3 titres | (p)&(c) 2011 Mémoire Neuve | MN012 | 300 copies | Epuisé

TRACKLIST

FACE A : Illusions calculées - Sex contrôle

FACE B : Tueurs de stars


HISTORIQUE

La première répet' s'est passée chez David, dans sa chambre, il avait reçu guitare basse et ampli pour son anniversaire et avec deux guitares de débutant, pour Richard et moi, des casseroles, des tupperwares et des cuillères en bois pour Lelett', c'était parti. Après les mélodies des Beatles, on avait découvert Higelin en concert puis Little Bob Story à la MJC d'Hérouville, très fort !!

Puis l'été 77 nous amène des choses nouvelles. Il y avait bien sûr des articles dans Best et Rock'n'folk, mais rien à écouter. De passage à Paris, je vais voir dans un club vidéo, "Acceleration punk". Ouh ! Ça changeait tout. Je trouve le 45t "God save the queen", puis, pour mes 15 ans me fait offrir l'album "In the city" de Jam. Ils avaient été cités dans un article de Best sur Little Bob et comme j'aimais la pochette...

On a commencé à répéter en septembre à Blainville/Orne au presbytère. Lelett' avait travaillé et s'était acheté une batterie, et au lieu de m'acheter la mobylette avec la prime familiale du BEPC je m'étais pris une copie Gibson Paul Beuscher avec son mini ampli.

Avec des reprises de rock'n'roll, on a démarré. Les compos sont arrivées trés vite.

On découvrait aussi tout ce qu'il y avait à écouter qui venait souvent de l'Angleterre, il y a eu Clash, XTC, 999, Damned, plein de petits groupes en 45t, qu'on trouvait chez Sweet Harmony, et aussi nos grands frères : Bye Bye Turbin, on était vraiment fans. Et ils vivaient dans la même ville que nous, avaient des paroles politiques, un vrai chanteur, un son et des fringues personnalisées.

Au départ, R.A.S c'était Richard, Lelett', David, Joël, et moi, puis Britz est arrivé, en juin 78. Il faisait ses textes, et s'éclatait comme chanteur sur scène, Richard pouvait donc faire évoluer son jeu de guitare, ça enrichissait les compos : TV set, La ville et les chiens, Inéducation, Aller simple, Illusions calculées, Paranoïaque, Tueurs de stars, Sex contrôle, Mur de privilèges, Je ne veux pas être le premier, etc.

Il y a eu quelques concerts à la MJC d'Hérouville (avec Scum Bag dont on était proche), au Lycée Malherbe, à la fête du Lycée Allende et la première partie de Starshooter (MJC Hérouville). On a fait plusieurs fois les premières parties de BBT, avons participé au légendaire "Rock différent dans une ville indifférente" (mai 1978) dans cet infâme hall Sorel, puis les MJC de Potigny, Lisieux, la Fête de la Rose.

Ensuite j'ai remplacé David à la basse et Fifi est arrivé, à la guitare, on l'avait rencontré dès notre premier concert, on faisait beaucoup de bruit à l'époque et lui aussi avait un groupe : Emeute.

Les lieux pour répéter n'existaient pas. De la MJC au salon d'une copine, il fallait souvent revenir dans le garage chez mes parents.

En février 79, le mouvement punk anglais était rattrapé par les séries noires et les faits divers. Au mois de mai, Britz et moi faisions d'autres découvertes à Londres.

Après R.A.S, on nous retrouvera dans les groupes suivants : les Lords, Night Faces, les Saigneurs, Psych'Out, Noblesse Oblige, Club 45, Gérôme Delbard, Bel Air Line, Vendredi Treize...