SOGGY

Slog

2xLP 23 titres | (p)&(c) 2012 Mémoire Neuve | MN014 | 500 copies | Epuisé

TRACKLIST

FACE A (STUDIO) : Sound Powerful Young Man - Which of Which - Never Cross - Walking on the Thread - Speed Hog Killer - The Goner

FACE B (STUDIO) : Waiting for the war - 47 Chromosomes - Down The Shops - Cursed Boy - Let's Go Together - Lost My Brain

FACE C (LIVE) : 47 Chromosomes - Cellulitis is the Top of the Shapeless Body - Lay Down a Lot - I Wanna Be Your Dog - Never Cross

FACE D (LIVE) : Suspense - I Feel Top of the World - Nothing's Gonna Change My Style - Down The Shops - Walking on the Thread - Waiting for the War



SOGGY

Soggy

LP 11 titres | (p)&(c) 2008 Mémoire Neuve/Reims Punk'N'Roll | MN002/RPNR002 | 500 copies | Epuisé

TRACKLIST

FACE A : 47 chromosomes - Lay down a lot - I feel top of the world - Cellulitis is the top of the shapeless body - Down the shops - I wanna be your dog

FACE B : Waiting for the war - Cursed boy - Slider - Let's go together - Lost my brain


HISTORIQUE

Né en 1978 des cendres d'obscurs groupes rémois (Woman Bleed, Antéchrist, Hardfuckers,... ), Soggy se compose alors de Beb (chant), Eric Dars (guitare) et Olivier Hennegrave (batterie), puis incorpore dans ses rangs François Tailleur (basse). Après s'être fait la main sur des morceaux d'Alice Cooper, Black Sabbath, MC5 et des Stooges, le groupe compose rapidement son propre répertoire et développe un son au croisement du Hard et du Punk Rock Stoogien, style qu'ils rebaptiseront « Hard Wave » par dérision pour les étiquettes Hard Rock ou New Wave (!) dont ils sont affublés. Ce mélange détonnant restera leur marque de fabrique jusqu'à la fin. Le groupe répète assidûment, s'enregistre à plusieurs reprises (en studio comme en répet), s'entoure d'un staff technique considérable, tourne et retourne les MJC de Champagne-Ardenne, défoncera aussi le Gibus, le Golf Drouot, et ira faire parler la poudre jusqu'en Allemagne, Belgique, Hollande et Suisse. Leur professionnalisme et leur débauche d'énergie légendaire sur scène leur permet de décrocher un article dans Best en octobre 1980, puis de monter à Paris en avril 1981 afin d'enregistrer les morceaux « Waiting for the war » et « 47 chromosomes » au studio Florida.

Fin mai marque la consécration du groupe avec la sortie de ces deux titres sur un 45t auto-produit qui atteint la 5ème place au classement des ventes du plus gros disquaire de la région rémoise, et avec le passage sur FR3 Reims du clip « Waiting for the war ». Contacté par plusieurs maisons de disques pour l'enregistrement d'un album, mais refusant de chanter en français, le groupe ne sera jamais signé. Après plus d'une centaine de concerts au compteur, le groupe se sépare en juillet 1982 alors qu'il devait assurer la première partie de la tournée européenne de Judas Priest...